La location de vêtement est un concept assez nouveau en France, alors que les pays scandinaves l’ont adopté depuis un moment déjà (toujours en avance sur nous… 😉 ). En venant des pays nordiques, Erica et Oda se sont lancées un défi : devenir la plus grande garde-robe au style scandinave d’Europe. J’ai participé à leur soirée de lancement du site, et le concept ainsi que le style m’ont tout de suite plu. C’est ainsi que j’ai testé pendant un mois la location d’un pull et d’un sac à main chez Clotheque. Je vous en dirai plus sur ma propre expérience dans un second article dédié à cette marque, mais en attendant voici une longue (mais pas inintéressante) interview que j’ai réalisé de la créatrice.

Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Erica Nieminen, je suis finlandaise, et je suis basée à Paris depuis quelques années. Passionné de mode, d’économie, de sport, d’aventure et de voyage. Je suis une irréductible optimiste, « rien n’est impossible » et je m’inspire de gens passionnés et aimables.

J’ai une formation en commerce électronique, en mode et en consultation stratégique. Ma première aventure entrepreneuriale a été un camion de nourriture que j’ai cofondé avec un ami nageur en Finlande.

Quand avez-vous commencé Clotheque et comment avez-vous eu l’idée ?

Clothèque a commencé par une conversation entre les deux co-fondateurs autour d’une tasse de café, se plaignant de la stupidité d’avoir un placard rempli de vêtements et rien à porter. Oda, l’autre co-fondatrice a été invitée à une poignée de mariages il y a un été et n’avait rien à se mettre, elle ne voulait pas non plus acheter quelque chose de nouveau. Alors je lui ai proposé de lui prêter une robe, et tout d’un coup, tout a pris un sens et l’idée d’une création de mode collaborative a pris forme. Et de là est né le concept de Clothèque.

Le choix de se concentrer uniquement sur le style scandinave est venu tout naturellement puisque les deux cofondatrices sont originaires du nord, moi de Finlande et Oda de Norvège. Le style et la mode scandinaves ont toujours été proches de nos cœurs et nous ont toujours semblé être un choix naturel sur lequel nous devions nous concentrer.
Les  » bibliothèques de la mode  » existent déjà depuis quelques années dans les pays nordiques, et c’est en partie grâce à cela que l’idée est née. La proximité de la nature, la durabilité et le partage des solutions font partie de l’ADN nordique et sont aussi les fondements mêmes de Clothèque et de nos valeurs.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le style scandinave ?

Pour moi, le style scandinave est décontracté mais toujours extrêmement sophistiqué, fonctionnel, chic et facile à porter. Confortable et élégant à la fois, avec une attention phénoménale pour les détails.

La durabilité a toujours fait partie du style scandinave, où nous apprécions les pièces durables de haute qualité qui peuvent être portées pendant des années et qui ne s’améliorent qu’avec le temps. Le style scandinave était autrefois très minimaliste et tranchant, mais il a évolué vers un paysage plus coloré et branché aujourd’hui, tout en étant très décontracté et cool.

Quelle est votre solution pour lutter contre la pollution dans l’industrie textile ?

Je crois que la location est une excellente option pour consommer plus intelligemment et faire des choix plus conscients. En échangeant une partie de l’achat à la location, vous pouvez déjà économiser d’énormes quantités de ressources en matière de surproduction, déchets, eau, transport, plastique… En louant, nous augmentons le cycle de vie des vêtements et offrons une alternative à la mode rapide et, en fin de compte, nous essayons de lutter contre la surproduction. Tout cela sans avoir à faire de compromis sur votre style ou à suivre les saisons et les tendances dans une certaine mesure.

Je crois aussi qu’acheter moins mais mieux est une règle d’or. Soyez conscient de vos choix, faites vos devoirs et optez pour la qualité plutôt que la quantité. Ce sont les consommateurs qui ont le pouvoir à long terme. Si nous cessons d’acheter certains produits, ils cesseront éventuellement d’être produits.

Pour quelle occasion est-il préférable de louer des vêtements pour Clotheque ?

Clothèque est vraiment une solution pour toute occasion. Nous souhaitons que vous nous voyiez comme la garde-robe de votre sœur cool où vous pouvez entrer quand vous voulez, et utiliser tout ce que vous trouvez !

Vous pouvez voir Clothèque comme un moyen pour vous d’actualiser votre style quotidien, de changer vos manteaux en fonction des saisons, d’obtenir de nouveaux sacs pour chaque mois, d’essayer de nouvelles marques et tendances sans avoir à acheter quelque chose que vous n’utiliserez que pendant une période limitée.

D’autres occasions où Clothèque est vraiment une excellente alternative est pour toutes ces occasions spéciales où vous avez besoin d’une touche de fantaisie à votre tenue. Pour n’en nommer que quelques-uns : mariages, fêtes de Nouvel An, cocktails, cérémonies officielles, quand vous voulez vraiment briller et être la vedette pour une soirée.

Comment voyez-vous l’avenir de votre marque ?

L’objectif à long terme est de devenir la plus grande garde-robe scandinave d’Europe et de participer à la création d’un monde de la mode plus durable où la location est aussi normale que les achats.

Il y a encore beaucoup de choses à faire, et la location est un concept relativement nouveau, donc les gens auront besoin d’un peu de temps pour s’adapter – mais pourquoi ne pas l’essayer ?
Il y a toujours des choses à améliorer et développer constamment la marque et l’adapter aux besoins des clients est évidemment à l’ordre du jour. Nous nous efforçons également de garder notre portefeuille de marques sélectionnées très exclusif, mais en l’actualisant constamment avec de nouvelles marques.
Par ailleurs nous avons quelques nouveaux arrivants excitants à venir très bientôt 😉

Avez-vous quelques mots à dire sur votre vision de la mode éthique ?

Je crois qu’il faut d’abord définir tous les termes qui existent parmi nous, les « éco-fashionistas ». Mode lente, mode éthique, mode durable, mode écologique. Il est facile de se perdre dans toute la terminologie et de savoir vraiment de quoi nous parlons tous. Essentiellement, ce sont presque toutes les mêmes choses, mais l’accent est mis sur différents aspects des gens, de l’environnement, de la production ou de l’éthique.

Cela va presque sans dire, mais pour la plupart d’entre nous, nous voulons pouvoir nous sentir bien dans les vêtements que nous portons tout en ayant bonne conscience. D’un autre côté, nous ne voulons pas faire de compromis sur notre façon de nous habiller et de nous exprimer par la mode.

Je crois que c’est une erreur de culpabiliser les gens d’avoir une consommation non-responsable. Faire des choix durables devrait être amusant, facile, naturel et excitant – et surtout sans devoir faire de compromis sur votre style !

Je crois que notre génération peut contribuer à changer l’avenir de la mode éthique, lente et durable, mais seulement si nous réalisons le pour et le contre de la mode durable et rapide.

En parlant du terme même, de mode éthique, pour moi, ce terme fait référence à l’éthique de la confection des vêtements, aux conditions de travail des travailleurs, comme le salaire minimum, les droits de la personne, le travail des enfants, la sécurité des installations de travail, etc. Aucune définition officielle n’est fournie, et la définition peut varier d’une personne à l’autre. L’objectif principal de la mode éthique est le même – minimiser les impacts négatifs que l’industrie de la mode a sur le monde et les travailleurs de l’industrie. La mode éthique fait également référence à la façon dont les matières premières ont été fabriquées et dans quelles conditions. Les droits de l’homme sont la principale leçon à tirer de l’expression  » mode éthique « .

Clothèque n’est pas seulement une plateforme de location de mode, c’est aussi tout un concept autour du style, des valeurs et des activités scandinaves. Nous voulons répandre un peu de ce Danish hygge & Norvegian Koselig un peu du minimalisme suédois et lagom, et le Sisu finlandais à tout le monde.

Un peu de vocabulaire :
hygge & koselig: un sentiment de bien-être, une humeur joyeuse et une atmosphère intime et chaleureuse.
Sisu: sisu est un mot finnois sans équivalent exact en français, d’un sens proche de « courage », « ténacité », « persévérance » ou « détermination », qui est un véritable état d’esprit en Finlande.
lagom: Lagom est un adverbe suédois réputé intraduisible signifiant approximativement « moyen », « assez” ou ”optimal ». Il est fréquemment utilisé parmi les Suédois pour désigner une quantité ou une qualité qui est ni trop, ni trop peu.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • clothe mail