Sur l’invitation de Mélodie du blog The Green Harmonia, je me suis rendue aux Ayurveda Days, il y a bientôt trois mois. J’en avais déjà entendu parler lors de mon voyage en Inde en décembre 2016. Il s’agit de la médecine de l’Inde ancienne, qui touche toutes les parties de la vie de l’homme : sa nourriture, son mode de vie et son environnement (quotidien et relationnel). Le but de l’ayurveda est de rétablir l’équilibre de vie en s’appuyant sur des pratiques purifiantes et nourricières du corps et de l’âme.

Je m’intéresse beaucoup à l’ayurvéda et je veux vous partager tout ce que j’ai appris lors de mon voyage en Inde et à cet événement. Pour moi, l’ayurveda c’est surtout un moyen d’avoir un mode de vie sain. Je suis donc quelques conseils, surtout en terme de nourriture, sans pour autant les suivre à la lettre. Si vous avez des questions, je serai ravie d’en parler avec vous en commentaire.

Les différentes natures doshiques de l’ayurveda

En Ayurveda, l’équilibre se rétablit en prenant d’abord conscience des différentes énergie que nous possédons. Il existe trois énergie différentes, qui s’appellent des « doshas » : Vata, Kapha, et Pitta.

Je sais que ces mots peuvent paraître un peu ésotériques haha, mais ce n’est pas de la magie noire, juste une façon de représenter l’être.

A la formation, on nous a appris que :

♦ L’énergie du Vata est en rapport avec celle de l’automne, et du soir. Ses propriétés sont plutôt sèches, froides, mobiles.

♦ L’énergie du Pitta en rapport avec l’été, et le midi. Ses propriétés sont chaudes, mobiles.

♦ L’énergie du Kapha est en rapport avec celle de l’hiver, et du matin. Ses propriétés sont froides et stables.

En d’autres termes, lorsque nous nous levons le matin, la majorité des personnes (dont moi) ont une énergie du Kapha, c’est à dire plutôt lentes, stables. Puis le midi on gagne en énergie et enfin le soir l’énergie baisse à nouveau. Cela n’est qu’une tendance et peut différer en fonction des personnes.

Cependant, en considérant sa vie de façon globale, chaque personne a une énergie dominante : certaines peuvent être enthousiastes et surexcitées, et d’autres plutôt calmes et posées. Cela est dû à leur « dosha » prédominant.

Chaque personne possède les trois doshas, mais très souvent, il y en a un prédominant, et un autre quasi absent. Pour ma part, le dosha prédominant est le Vata, suivi d’un peu de Pitta, mais le Kapha est quasi absent.

→ Si vous voulez connaître votre schéma ayurvédique dominant, il faut faire attention au questionnaire que vous choisissez. Il en existe de nombreux sur l’Internet qui ne sont pas tous sérieux. Le test le plus complet que j’ai fait, était celui issu du livre Le régime Ayurvéda : 75 recettes-santé personnalisées en fonction de son dosha de Anjum Anand.

 

Rétablir son équilibre de vie grâce à l’ayurveda

Une fois que l’on connaît son dosha prédominant, on peut suivrait certains conseils qui permettraient avoir une vie plus équilibrée. Si vous voulez en apprendre plus à ce sujet, je vous invite à faire un tour à la maison de l’Ayurveda qui a plein d’informations intéressantes.

D’après le questionnaire que nous ont donné à faire les organisateurs de l’événement, la nature Vata est la suivante :

« Toujours partante, toujours souriante, vous débordez d’énergie ! Spontanée, solaire, créative, joyeuse, hyperactive et enthousiaste, vous avez tendance à vous emballer et vous passionner pour chaque nouveau projet et sujet… Résultat, vous pouvez être facilement distraite et vous lasser rapidement. Vos énergies sont équilibrées ? Vous êtes enjouée, radieuse et heureuse. En revanche, lorsqu’elles sont en déséquilibre, vous avez tendance à devenir anxieuse et perdre un peu de votre superbe, de votre confiance en vous. »

Cela m’a paru très général comme description, et ne m’a donc pas beaucoup apporté. Cela dit, j’ai essayé d’appliquer les recommandations sur l’alimentation en fonction de mon dosha, et je les ai trouvés plutôt efficaces.

Quasiment tous les indiens mangent des plats épicés, qui ne contiennent jamais de viande. En fonction de son dosha certains épices sont préférables. On a donc bénéficié d’un cours sur les épices utilisés en Inde et leurs propriétés. Il paraît que les Vata doivent manger des épices aux propriétés réchauffantes, comme le Cumin et le Gingembre.

Si ce sujet vous intéresse, je vais publier la semaine prochaine un article « se nourrir sainement avec l’ayurveda ».

Une séance d’automassage avec les huiles ayurvédiques

Nous avons poursuivi notre après midi avec une séance d’automassage en utilisant les huiles de soin Rituals. Il y avait trois huiles différentes, correspondant chacune à un dosha.

Je vous transmets la méthode qu’on nous a appris :

Automassage du visage à l’huile

-> Mettre l’huile au creux de sa main et les frotter entre elles pour la réchauffer.

-> Faire pénétrer l’huile sur son visage, en faisant des mouvements de l’intérieur jusqu’à l’extérieur du visage.

-> Avec le bout des doigts, faire des mouvements de l’intérieur jusqu’à l’extérieur du visage : à partir du milieu du front, du coin des yeux, des narines, et du milieu du menton.

C’est bien de se frotter également la nuque, en allant du haut de la nuque vers les épaules, cela stimule la vitalité !

A ce sujet, j’ai aussi un autre article en cours sur le bien être avec des techniques de l’ayurveda. Ce sont des petits gestes à appliquer au quotidien qui améliorent l’hygiène de vie et – disent-ils – agit contre le vieillissement. Restez connectés pour en savoir plus ;).

Enfin, nous avons terminé notre journée avec une séance de yoga, dont je vous partage la très belle photo issue du blog de Mélodie.

 

Je vais bientôt publier deux autres articles sur l’ayurveda, n’hésitez pas à me dire si le sujet vous plaît et si vous voulez approfondir certaines choses !

A bientôt,

Lucyness